Essence

De Ebior

L'essence, en philosophie réaliste, est distinguée de l'existence, car il est possible de connaître un être indépendamment de son évolution concrète dans l'existence, bien que cette connaissance elle-même ne soit pas possible sans avoir eu un contact concret avec cet être, sans avoir fait son expérience.

L'essence d'un être est du domaine de la philosophie contemplative, ce qu'on dit de lui est vrai ou faux, par exemple en ce qui concerne sa substance et ses accidents, sa "forme", sa "quiddité". Son existence, par contre, est plutôt du domaine de la philosophie pratique, ce qu'on dit de lui dépend des causes qui mettent cet être en mouvement dans l'existence, les causes qui le font passer de la puissance à l'acte. Un être vivant concret est toujours en train de s'accomplir en vue d'une fin, l'essence, par contre, est là une fois pour toutes.

Il est vrai, néanmoins, qu'un être qui ex-iste (qui est dans l'existence), est plus qu'un être qui n'existe que dans la connaissance, est plus qu'une essence. Il y a une "analogie de l'être", une hiérarchie des êtres, dans laquelle l'essence d'un être restera toujours "inférieure" à son existence.