Argument ontologique

De Ebior

La preuve ontologique de l'existence de Dieu est imaginée pour la première fois par Anselme de Cantorbéry au XIe siècle. Il part de l'idée que nous avons en nous naturellement la connaissance d'un être dont la grandeur est infinie. Or si cet être n'existait pas, il ne serait pas aussi grand, aussi infini, qu'on le connaît. Par conséquent il est nécessaire qu'il existe.

On peut rétorquer à cet argument que cette idée d'infini que nous avons en nous, n'est pas un infini en acte, mais un être fini dont le caractère fini est nié chaque fois qu'il est connu. On est loin d'un être infini existant dans la réalité, que découvre par contre la démarche de sagesse philosophique.

L'argument ontologique est aussi suivi par René Descartes, au XVIe siècle, pour qui nous avons l'idée d'un être parfait, or il ne serait pas parfait s'il n'avait pas l'existence. Donc il existe… Mais là aussi, l'idée d'existence et l'existence en acte, dans la réalité, ce n'est pas la même chose du point de vue, tout au moins, de la Philosophie réaliste.