Les parties de la philosophie

De Ebior

La philosophie peut trouver, à partir de l'expérience, des lois universelles - on dira qu'il s'agit de la philosophia perennis -, c'est la philosophie "théorétique", la philosophie pratique et la Sagesse.

Mais la connaissance n'est pas toujours universelle, elle peut n'être que générale, c'est-à-dire vraie dans la majorité des cas seulement; l'art ou la fabrication d'une oeuvre, l'éthique ou les relations entre personnes, et le politique ou les communautés humaines, peuvent être étudiées dans leur devenir concret, où il y aura toujours des exceptions, car ces disciplines portent sur l'être humain et l'être humain est doué d'esprit et donc de liberté. La Psychologie en particulier est une science qui s'efforce de généraliser mais qui est toujours discutable sur les cas particuliers.

Il y a place enfin pour une philosophie des phénomènes particuliers, qui n'ont pas de cause apparente, qui n'arrivent qu'une seule fois et que l'on attribue au hasard. C'est aussi le domaine de ce qu'on appelle aujourd'hui l'Histoire, la connaissance qui s'efforce de décrire et de comprendre les hommes ou les civilisations de l'histoire. Pour Aristote, c'étaient les Constitutions des villes qu'il connaissait.