Le Mystère de l'Incarnation

De Ebior

L'Incarnation est le signe distinctif de la foi chrétienne et a toujours été défendue par l'Eglise. Il peut paraître invraisemblable que Dieu, unique et absolu, se soit abaissé en devenant homme mais il ne s'agit pas du Dieu autoritaire et isolé des philosophes mais du Dieu-Amour de la Révélation.
Le Fils unique de Dieu, le Verbe, sans perdre sa nature divine, a assumé la nature humaine. Il s'est incarné, "Le Verbe s'est fait chair" selon le texte de <tooltip text="Jn 1,14">Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. </tooltip>
Jésus a vécu comme un homme, il est né d'une mère humaine, il a grandi, il s'est réjoui, il a connu l'angoisse et la souffrance, il est mort finalement sur la croix, il a été pareil en nous en toutes choses, excepté le péché. Ces affirmations dérivent de l'un des plus anciens textes du Nouveau Testament , l'hymne au Christ de <tooltip text="Ph 2, 6-8">6. lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu,
7. mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme,
8. il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. </tooltip>
.
L' Incarnation ne signifie pas que le Christ soit à moitié homme et à moitié Dieu, ou un mélange confus entre l'humain et le divin.


Il est vrai Dieu, notre Seigneur ET vrai homme, notre frère, telle est la doctrine proclamée au concile de Chalcédoine en 451, vérité fondamentale pour notre salut.

Nativite.jpg

Trinite.jpg


La formule restée célèbre du 2ème concile de Constantinople (553) -une seule Personne Divine en deux natures - affirme l'unité de Dieu et de l'homme dans le Christ .


L'INCARNATION ,c'est la coopération des trois Personnes de la Trinité avec l' humanité,coopération devenue possible grâce au "OUI" de la Vierge Marie. Elle n'enlève rien à l'humanité de Jésus et ne supprime pas la liberté humaine; au contraire Dieu devient homme pour que nous participions à sa nature divine. Il n'y a pas rivalité mais harmonie.
Le Christ a donc une intelligence et une volonté humaines, soumises à l' intelligence et à la volonté divine du Fils de Dieu , l'Un de la Trinité. Sa nature humaine appartient bien à la Personne divine.
Aussi le visage humain de Jésus peut être représenté et le 2ème concile de Nicée en 787 a reconnu comme légitime qu'il soit représenté sur des images saintes. "Dieu, par nature invisible, est devenu visible à nos yeux " (Préface de Noël).