La tempérance

De Ebior

Il y a une tempérance dans tous les sentiments. Il s'agit d'orienter vers le bien les passions du "concupiscible" (amour, désir, joie, tristesse, fuite, jouissance), et cela toujours avec modération. Elles s'exercent chaque fois que l'on rencontre un bien concret que l'on désire (ou au contraire que l'on ne veut pas), alors que les passions de l'irascible, elles, s'exercent dans des situations plus rares, difficiles (à atteindre ou à fuir) ou dangereuses.

Les exemples sont nombreux dans la vie quotidienne, à table (il y a une bonne gourmandise, qui consiste à manger pas seulement pour vivre mais dans le but de passer un moment de convivialité) ou dans les relations de couple, auquel cas on parlera de chasteté. La chasteté consiste à orienter le désir sexuel vers la personne que l'on aime, et non vers le plaisir que l'on éprouve, physiquement (pour les garçons) ou sentimentalement (pour les filles). En effet, les garçons confondent souvent l'amour avec le plaisir physique (et ne vont pas hésiter à tromper leur amie pour le rendre plus intense), et les filles avec le plaisir sentimental (le plaisir d'aimer plutôt que l'amour lui-même, et quand on ne ressent plus rien, on croit qu'il n'y a plus d'amour et qu'il faut se séparer). La chasteté chez un adolescent (qui veut se préparer à la vie de couple) ne sera pas la même dans le jeune couple réalisé, et pas non plus la même dans un couple âgé; elle s'adapte en fonction de l'état de vie de chacun, pourvu que la personne envers qui on éprouve de l'amour ne soit pas traitée comme un objet, qu'elle soit la fin et non le moyen du plaisir que j'éprouve.