La force

De Ebior

La vertu de force oriente vers le bien les cinq passions dites "irascibles", qui sont toujours au départ dans un certain excès: soit on poursuit quelque chose passionnément avec espoir (qui devient du désespoir si on ne l'obtient pas) ou audace, ou bien on le fuit avec crainte ou colère. La vertu de force modère ces passions, leur fait trouver un juste milieu pour les faire servir à un bien spirituel comme l'honneur ou l'amitié.

Si par exemple j'ai l'espoir, passionnément, de conquérir l'amitié de quelqu'un, je dois m'assurer que cela pourra se faire sans écraser au passage un(e) ami(e) de cette personne. Ou, comme exemple d' une audace inconsidérée, les officiers français en 1914 se sont faits décimés dès les premiers jours de la guerre, au lieu d'orienter leur force vers le bien de la patrie, qui était de ne pas se laisser tuer bêtement au front. En ce qui concerne la colère, on notera que l'absence de colère, dans certains cas, est un manque de force, par exemple dans un couple où l'un accepte tout de l'autre sans jamais protester contre les injustices.