La contraception

De Ebior

La contraception est un moyen utile pour gérer la sexualité du couple, y compris sur le long terme si le couple a atteint le nombre d'enfants qu'il souhaite. Cependant il faut bien constater qu'une sexualité qui évacue complètement la venue d'un enfant, d'abord peut rencontrer une mauvaise surprise, car le préservatif, par exemple, présente toujours un risque de déchirure; ensuite, si c'est la femme qui doit s'imposer le moyen de contraception, il peut être nocif pour la santé à long terme (on a pu prouver que les premières pilules contraceptives ont développé des cancers hormono-dépendants); enfin, si la contraception passe par un acte chirurgical définitif, il ne doit pas être conseillé à un couple jeune et sans enfant, puisqu'une des finalités du mariage est justement d'avoir un enfant.

S'il faut donner un conseil, c'est de ne pas céder trop facilement aux pulsions sexuelles, car il est courant qu'un couple qui n'a pas su gérer sa sexualité dans sa jeunesse, n'éprouvait plus de désir sexuel arrivé à l'âge mûr. Or le désir sexuel est, dans le mariage, une finalité en soi, qu'il faut respecter; la contraception peut avoir pour effet sur le long terme de l'effacer complètement, ce qui est une négation d'une loi naturelle du mariage. Finalement il y a aussi une question de mentalité: utiliser une contraception artificielle peut amener les époux à considérer l'enfant à venir comme un risque (de pauvreté par exemple, ce qui est certainement dans certains cas, une bonne raison d'utiliser la contraception), alors qu'il est, par principe, toujours une chance et un bonheur; on peut penser que la génération à venir, encore une fois, moins dépendante des mentalités issues de la révolution sexuelle de l'après guerre, privilégiera la contraception naturelle(1) au détriment de la contraception artificielle.

Note

(1) Les méthodes naturelles de contraception demandent une "chasteté" pendant le temps de fertilité de la femme (environ la moitié du temps chaque mois),  ce qui explique sans doute, dans les mentalités actuelles, leur peu de succès. Il est vrai que les méthodes conseillées autrefois ne sont pas à conseiller (méthodes dite "des températures"), mais les méthodes les plus récentes sont basées sur l'analyse des hormones dans les urines, ce qui est très efficace; le problème est que c'est relativement cher et que ce n'est pas remboursé par la sécurité sociale (alors que dans certains pays comme la France, la pilule contraceptive est remboursée) !