La Neuvaine à la Miséricorde Divine

De Ebior

Paroles de Jésus à sainte Faustine 

Icone-misericorde.jpg

« Au cours de cette neuvaine, J'accorderai des grâces de tout ordre. Je désire que tu amènes, durant neuf jours, les âmes à la source de Ma Miséricorde, pour y puiser force, fraîcheur et toutes grâces dont elles auront besoin pour vaincre les lassitudes de la vie, et surtout à l'heure de la mort. Chaque jour, tu amèneras à Mon Cœur un groupe différent d'âmes, et tu les immergeras dans l'océan de Ma Miséricorde. Quant à Moi, Je ferai entrer toutes ces âmes dans la demeure de Mon Père. Tu rempliras cette mission, ta vie durant et dans l'éternité. Pour Ma part, Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de Ma Miséricorde. Chaque jour, par Ma douloureuse Passion, tu solliciteras de Mon Père des grâces pour ces âmes. »



Premier jour (vendredi saint)

« Aujourd'hui, amène-Moi l'humanité entière, spécialement tous les pécheurs, et immerge-les dans l'océan de Ma Miséricorde. Tu adouciras ainsi l'amertume où Me plonge la perte des âmes. »

Très Miséricordieux Jésus, dont le propre est d'avoir pitié et de nous pardonner, ne regarde pas nos péchés mais la confiance que nous avons en Ta bonté infinie. Accueille-nous tous dans la demeure de Ton Cœur très Miséricordieux et que personne n'en soit exclu. Nous T'en supplions par l'amour qui T'unit au Père et au Saint-Esprit. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur l'humanité entière, et en particulier sur les pauvres pécheurs, dont l'unique espoir est le Cœur très miséricordieux de Ton Fils, Notre Seigneur Jésus Christ. Par Sa douloureuse Passion, témoigne-nous Ta Miséricorde, afin que - de concert - nous puissions tous louer éternellement Ta toute-puissance. Amen.


Deuxième jour (samedi saint)

« Aujourd'hui, amène-Moi les âmes sacerdotales et religieuses : immerge-les dans Mon insondable Miséricorde. Elles M'ont donné la force d'endurer Ma douloureuse Passion ; c'est par elles, comme par des canaux, que se déverse sur l'humanité Ma Miséricorde. »

Très Miséricordieux Jésus, qui es la source de tout bien, multiplie les grâces dans l'âme de Tes prêtres, religieux et religieuses, afin qu'ils accomplissent dignement et avec profit les actes de miséricorde, et que - par la parole et par l'exemple - ils amènent leur prochain à rendre au Père de Miséricorde, qui est dans les cieux, la glorification qui Lui est due. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les élus de Ta Vigne, les prêtres et les religieux, en les comblant de Ta bénédiction. Par les sentiments du Cœur de Ton Fils, accorde-leur lumière et force, afin qu'ils puissent conduire les autres sur le chemin du salut et glorifier avec eux sans cesse Ta Miséricorde sans bornes. Amen.

Troisième jour (dimanche de Pâques)

« Aujourd'hui, amène-Moi toutes les âmes pieuses et fidèles : immerge-les dans l'océan de Ma Miséricorde. Ces âmes M'ont réconforté sur le chemin du Calvaire : elles étaient cette goutte de consolation, au milieu d'un océan d'amertume. »

Très Miséricordieux Jésus, qui accordes en surabondance les grâces du trésor de Ta Miséricorde, reçois tous les fidèles dans la demeure de Ton Cœur miséricordieux, et ne nous en repousse à jamais. Nous T'en supplions par l'amour inconcevable dont brûle Ton Cœur pour le Père céleste. ((Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les âmes fidèles, héritage de Ton Fils ; et par les mérites de Sa douloureuse Passion, accorde-leur Ta bénédiction et enveloppe-les de Ta protection perpétuelle, afin qu'ils ne perdent pas l'amour et le trésor de la Sainte Foi, mais qu'avec le chœur des Anges et des saints ils louent éternellement Ta Miséricorde infinie. Amen.

Quatrième jour (lundi)

« Aujourd'hui, amènes-Moi les païens et ceux qui ne Me connaissent pas encore. Dans mon amère Passion, J'ai également pensé à eux, et leur zèle futur consolait Mon Cœur, Immerge-les maintenant dans l'océan de Ma Miséricorde. »

Très Miséricordieux Jésus, qui es la lumière du monde, accueille dans la demeure de Ton Cœur très Miséricordieux les âmes des païens et incroyants, qui ne Te connaissent pas encore. Que les rayons de Ta Grâce les éclairent, afin qu'ils puissent de concert avec nous, chanter éternellement les merveilles de Ta Miséricorde. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les âmes des païens et sur celles de tous ceux qui ne Te connaissent pas encore. Elles aussi sont enfermées dans le Cœur très Miséricordieux de Ton Fils, Notre Seigneur Jésus Christ. Gagne-les à la lumière de l'Évangile, afin qu'elles comprennent combien est grand le bonheur de T'aimer. Fais qu'eux aussi glorifient dans les siècles la munificence de Ta Miséricorde. Amen.

Cinquième jour (mardi)

« Aujourd'hui, amènes-Moi les âmes des hérétiques et apostats : immerge-les dans l'océan de Ma Miséricorde. Ce sont elles qui, dans Mon amère agonie, Me déchiraient le Corps et le Cœur, c.-à-d. l'Église. Mais lorsqu'elles s'unissent de nouveau à l'Église, Mes blessures se cicatrisent et J'éprouve une consolation dans Ma Passion. »

Très Miséricordieux Jésus, qui es la bonté même et qui ne refuse pas la lumière à ceux qui Te la demandent, reçois dans la demeure de Ton Cœur très Miséricordieux les âmes des hérétiques, des apostats et de tous ceux qui errent dans la Foi. Que Ta Lumière les attire à l'unité de l'église ! Ne les rejette pas de Ta protection, mais fais qu'eux aussi glorifient la largesse de Ta Miséricorde. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les âmes des hérétiques et apostats, qui, persistant obstinément dans leurs erreurs, ont gaspillé Tes dons et abusé de Tes grâces. Ne regarde pas leur méchanceté, mais l'amour et la Passion amère de Ton Fils, qui Te priait avec tant de ferveur «afin que tous soient un » (Jn 17, 21). Fais qu'ils retrouvent au plus tôt cette unité, et que - de concert avec nous - ils glorifient Ta Miséricorde dans les siècles. Amen.

Sixième jour (mercredi)

« Aujourd'hui, amènes-Moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants : immerge-les toutes dans l'océan de Ma Miséricorde. Elles ressemblent le plus à Mon Cœur et ce sont elles qui Me fortifient dans Ma douloureuse agonie. Je les voyais alors telles des anges terrestres, veillant sur Mes autels. C'est sur elles que Je déverse donc Mes grâces en abondance, car seule une âme humble, en qui Je Mets toute Ma confiance, est apte à recevoir Mes dons. »

Très Miséricordieux Jésus, qui as dit : « Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de cœur » (Mt 11, 29), reçois dans la demeure de Ton Cœur très Miséricordieux les âmes douces et humbles, et celles des petits enfants. Ravissant les cieux entiers, elles sont l'objet d'une affection spéciale du Père Céleste ; elles sont comme un bouquet odoriférant devant le Trône divin, où Dieu se délecte du parfum de leurs vertus. Fais qu'elles demeurent constamment dans Ton Cœur, chantant sans cesse l'hymne de l'Amour et de la Miséricorde de Dieu. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les âmes douces et humbles et sur celles des petits enfants, qui sont particulièrement chères au Cœur de Ton Fils. Par leur naturel, elles sont à tel point semblables à Jésus, qu'elles possèdent un pouvoir inconcevable devant le Trône de Dieu, « Père de toute consolation » (2 Cor 1, 3). Nous T'en supplions donc, Père de Miséricorde et de toute bonté, par amour pour ces âmes, en qui Tu as mis Tes complaisances, bénis le monde entier, afin que tous les hommes puissent ensemble rendre une gloire incessante à Ta Miséricorde. Amen.

Septième jour (jeudi)

« Aujourd'hui, amènes-Moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement Ma Miséricorde. Ces âmes ont le plus partagé Ma Passion et le plus profondément pénétré dans Mon esprit. Elles sont le reflet vivant de Mon Cœur Miséricordieux. Dans la vie future, ces âmes étincelleront d'un éclat particulier, et aucune d'elles n'ira en enfer. Chacune aura Ma protection à l'heure de la mort. »

Très Miséricordieux Jésus, dont le Cœur est Amour, reçois dans Ton Cœur très Miséricordieux les âmes qui honorent et propagent d'une manière particulière la grandeur de Ta Miséricorde. Dotées de la puissance même de Dieu, toujours confiantes en Ton insondable Miséricorde, et répondant à la sainte volonté de Dieu, elles portent sur leurs épaules l'humanité entière, implorant sans cesse pour elle du Père Céleste pardon et grâces. Fais qu'elles persévèrent jusqu'à la fin dans leur zèle initial, et à l'heure de la mort, ne viens pas à elles en Juge, mais en Sauveur Miséricordieux. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les âmes qui vénèrent et glorifient spécialement Ton plus grand attribut : l'insondable Miséricorde. Enfermées dans le Cœur très Miséricordieux de Ton Fils, ces âmes sont comme un Évangile vivant ; leurs mains sont pleines d'actes de Miséricorde, et leur âme, comblée de joie, chante l'hymne de Ta gloire. Nous T'en prions, Dieu clément, de leur manifester Ta Miséricorde selon l'espérance et la confiance qu'elles ont en Toi, afin que s'accomplisse par là la promesse du Sauveur, qu'Il protégera durant la vie et à l'heure du trépas quiconque honorait et propageait le mystère de Ta Miséricorde. Amen.

Huitième jour (vendredi)

« Aujourd'hui, amènes-Moi les âmes qui se trouvent au purgatoire, et immerge-les dans l'abîme de Ma Miséricorde, afin que les torrents de Mon Sang soulagent leurs brûlures. Toutes ces âmes malheureuses Me sont très chères, pendant qu'elles satisfont à la Justice Divine, Il est en votre pouvoir de leur apporter un adoucissement, en puisant dans le trésor de l'Église des indulgences et des offrandes expiatoires... Oh ! si vous connaissiez leurs tourments, vous ne cesseriez de leur offrir l'aumône de vos prières et de payer leurs dettes à Ma Justice. »

Très Miséricordieux Jésus, qui as dit : « Soyez compatissants comme votre Père est compatissant » (Lc 6, 36), reçois, nous T'en prions, dans la demeure de Ton Cœur très Miséricordieux, les âmes du purgatoire, qui Te sont si chères et qui satisfont à la Justice Divine. Que les flots de Sang et d'Eau, jaillis de Ton Cœur, éteignent les flammes du feu du purgatoire, afin que là aussi se manifeste la puissance de Ta Miséricorde. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les âmes qui souffrent au purgatoire, et par les mérites de la douloureuse Passion de Ton Fils, ainsi que par l'amertume dont fut rempli à ce moment Son Sacré-Cœur, aie pitié de ceux qui se trouvent déjà actuellement sous le regard de Ta Justice. Nous Te supplions de ne regarder ces âmes qu'à travers les Plaies de Ton Fils bien-aimé, convaincus que Ta bonté et Ta Miséricorde n'ont pas de bornes. Amen.

Neuvième jour (samedi)

« Aujourd'hui, amènes-Moi les âmes tièdes et immerge-les dans le gouffre de Ma Miséricorde. Ces âmes blessent le plus douloureusement Mon Cœur. Au jardin des Oliviers, ce sont elles qui M'inspirèrent la plus grande aversion et M'arrachèrent cette plainte : 'Père, fais que ce calice s'éloigne de Moi ! Cependant que Ta volonté soit faite et non la Mienne !' (Lc 22, 42). Pour elles, la dernière planche de salut est le recours à Ma Miséricorde. »

Très Miséricordieux Jésus, qui es la bonté même, accueille dans la demeure de Ton Cœur les âmes tièdes. Que ces âmes glacées - véritables cadavres qui Te comblaient jusqu'alors de répugnance - se réchauffent au feu de Ton pur amour. Ô très compatissant Jésus, emploie la toute-puissance de Ta Miséricorde et attire-les, elles aussi, dans le foyer même de Ton amour, afin qu'enflammées d'un zèle nouveau, elles soient aussi à Ton service. (Pater, Ave, Gloria.)

Père Éternel, jette un regard de compassion sur les âmes tièdes, qui sont également l'objet d'amour du Cœur très Miséricordieux de Ton Fils, Notre Seigneur Jésus Christ. Dieu de Miséricorde et de toute consolation (2 Cor 1, 3). Nous Te supplions par les mérites de la douloureuse Passion de Ton Fils Bien- Aimé, et par Son agonie de trois heures sur la Croix, fais qu'enflammées d'amour elles glorifient davantage la grandeur de Ta Miséricorde dans tous les siècles. Amen.


Le chapelet de la Miséricorde divine

Chapelet..jpg
Sur les trois premiers grains qui se suivent : Pater, Ave, Gloria


Sur chaque grain isolé : Père éternel, je T'offre le Corps et le Sang, l'Âme et la Divinité de Ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.


Sur les dix grains qui se suivent  : Par sa douloureuse passion, aie pitié de nous et du monde entier .


À la fin, sur le premier grain  : Dieu Saint, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous et du monde entier. (3 fois)


Prière recueillie par Marc PHILIPPE



© EBIOR, 01/05/2006 bible@ebior.org