Une stupéfiante nouvelle : Christ est ressuscité !

De Ebior

Une stupéfiante nouvelle, ça ne s'annonce pas n'importe où, n'importe comment. Ca ne se colporte pas à tout vent.

N'est en fait stupéfiant que ce dont est personnellement l'objet, l'acteur, le bénéficiaire ou la victime.

Il faut se préparer à dire une stupéfiante nouvelle, et préparer celui qui doit l'entendre

. Tous le savent qui ont eu à annoncer à quelqu'un des événements graves !

Au païen Diognète qui demande ce qu'est "la religion des chrétiens", il est répondu :

"Ce qu'est leur religion, c'est un mystère. N'ESPERE JAMAIS L'APPRENDRE D'UN HOMME !"

Il ne faut pas chercher à convaincre, mais indiquer une direction dans laquelle avancer.

On a prévenu Diognète que cela exigerait au préalable une disposition du coeur : "Il faut naître à nouveau pour pouvoir entendre un langage nouveau".

Une stupéfiante nouvelle se doit d'être proclamée en tant que certitude absolue, de la part de l'annonciateur

.

En dehors de toute propagande et simplement, si cela lui est demandé, "rendre compte de cette espérance qu'il porte en lui" (1ère Epître de Pierre).

Mais la stupéfiante nouvelle, il faut aller la chercher à la fin du CREDO :

Je suis immortel. Ma vie ne s'arrête pas à ma fin terrestre, à ce que l'on appelle "la mort". Je suis immortel. Une vie totale, une plénitude absolue m'attendent

.

- Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, mais je vous dis ma conviction fondamentale, (Sainte Bernadette).

- Mais, qu'est-ce qui vous en donne cette assurance contre toute apparence ?

- La vie, la Parole, les gestes de JÉSUS CHRIST, tels qu'ils me sont livrés par les Évangiles, les lettres de Saint Paul et des premiers apôtres. - Quel est son message ?

- LUI-MÊME, car Il est, Lui, en personne la stupéfiante nouvelle. - Mais Lui, JÉSUS CHRIST, qui est-Il ?

- Il se dit "Dieu-Fils de Dieu", mais qui a pris condition humaine pour nous proposer "d'homme à homme" d'entrer dans son sillage.

Nous rejoignons là la stupéfiante nouvelle : IL A VOULU ENTRER DANS NOTRE MORT, PARCE QU'IL AVAIT MISSION ET POUVOIR DE TRANSFIGURER LA MORT PAR SON PROPRE SURGISSEMENT DU TOMBEAU. Dernière précision : parce qu'il sait que tout cela dépasse nos possibilités de pensée, il nous propose de mettre en nous son propre esprit pour nous aider à prendre conscience de notre vrai "STUPEFIANT DESTIN". Voilà, me dira-t-on, bien des choses incroyables ! Oui, incroyables à notre dimension. Mais pas à celle de Dieu dont le même JESUS CHRIST nous dit sans cesse que : DIEU EST L'INFINI DE L'AMOUR ; ET C'EST POURQUOI NOUS LE NOMMONS : PÈRE


Auteur : Jacques LOEW

Paru dans l'AFALE Magazine n° 280, avril 2003

Mise à jour : 20-avr.-2004 .