Une nouvelle découverte archéologique où apparaît le nom de Jésus

De Ebior

Un professeur de philologie et d'épigraphie à l'Ecole pratiques des Hautes Études à Paris, André LEMAIRE, a découvert en Israël au printemps 2001, une inscription funéraire, mentionnant

"Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus "

Cette inscription, gravée en araméen, langue usuelle au Proche-Orient à l'époque du Christ, figure sur un ossuaire ( boîte en pierre dans laquelle on plaçait les os d'un défunt) de 50 cm de long sur 30 cm de large , découvert par hasard chez un collectionneur israélien.

Que peut-on conclure ?

  • Jacques est cité comme "frère" de Jésus dans l'Évangile selon Saint Matthieu ( 13,55)
  • L'authenticité : ce type d'ossuaire n'a été fabriqué qu'au premier siècle et ni la patine de la pierre ni l'inscription ne sont modernes. Une controverse sur deux différents styles d'écriture s'est déclenchée : une deuxième main aurait ajouté les mots "frères de Jésus" . mais cela ne prouve rien.
  • les prénoms comme Joseph, Jésus ou dans une moindre mesure Jacques étaient courants à l'époque (peut-être dix pour-cent de la population pour chacun) mais la combinaison des trois avec même mention du père et du frère devait être fort rare
  • la mention X frère de Y n'est pas courante et doit renvoyer à quelqu'un de connu. A ce propos, la réaction de Jean-Michel de TARRAGON de l'École Biblique de Jérusalem est peu compréhensible "Je doute que la famille de Jésus ait atteint quelque niveau de célébrité avant 70 de notre ère " L'ossuaire est dépouillé, sans ornementation et l'inscription est fort réduite. Tout cela est comparable à la tombe d'un personnage ordinaire. Où est la célébrité ?

Même si nous n'avons aucune certitude, l'hypothèse qu'il peut s'agir de l'ossuaire qui a abrité les restes de Saint Jacques doit être envisagée.

Un article ultérieur approfondira l'expression Jacques, "frère" de Jésus.