Syncrétisme religieux

De Ebior

Les nouvelles conceptions religieuses


Les théories occultistes

La Théosophie (Mme Blavatsky, La doctrine secrète, 1875)

But : réconcilier toutes les religions en retrouvant leurs bases communes

Importance de la tradition ésotérique transmise par les initiés (Bouddha, Jésus, Mahomet ) à leurs disciples.

Dieu est une énergie impersonnelle "L'étincelle divine dans l'homme est une et identique en essence avec l'Esprit universel, par conséquent notre ego spirituel est en réalité omniscient, mais les obstacles de la matière l'empêchent de manifester sa connaissance... Ce Moi doit remplir, comme un acteur, plusieurs rôles sur la scène de la vie jusqu'à ce qu'il ait parcouru le cycle entier de ses incarnations. "

Inspiration hindouiste, anti-chrétienne

L'homme est décomposé en sept corps , dont le corps astral

L' anthroposophie (R.Steiner, 1920, disciple dissident de la théosophie)

Steiner veut concilier la théosophie avec le christianisme par la théorie du Christ Cosmique , centre de l'histoire de l'humanité

Ce n'est pas l'âme individuelle qui se réincarne mais l'Esprit éternel, force transcendante active qui anime l'âme de chaque individu. En conséquence la réincarnation n'est plus un châtiment ou un nouvel emprisonnement mais un enrichissement de l'Esprit

Introduction en Occident de la notion hindoue de karma.

Les théories philosophiques syncrétistes

La Réalité absolue  (Frank Whaling, S.H.Nasr , John Hick, Paul Knitter )

Quatre niveaux :

  1. la réalité absolue indescriptible et inconnaissable complètement séparée du monde
  2. Dieu manifesté, descriptible et connaissable
  3. aspect invisible du monde et de l'esprit
  4. le monde visible et matériel

Les religions n'atteignent jamais que le second niveau et ne sont que des marches vers cette réalité absolue Toutes possèdent la vérité, mais à un échelon inférieur . Influence des religions orientales (hindouisme et bouddhisme) mais en opposition avec les religions monothéistes.

Le Christ Cosmique

Séparation entre le Christ et Jésus . Le Christ qui représente l'activité de Dieu est entré dans d'autres grands personnages religieux : Hermès, Moïse , Krisna, Bouddha, Mahomet, et même Mao . Vieille conception docétiste, selon laquelle le Fils de Dieu n'aurait pris que l'apparence d'un être humain (et non incarnation ).

Conséquence : n'importe qui rencontre l'une ou l'autre des "incarnations" du Christ , même athée, et croit en lui.

Théorie hindouiste (Vishnu s'est incarné en Krisna puis en Bouddha et même pour certains en Jésus ) récupérée par les occultistes (R.Steiner l'anthroposophie et le Christ Cosmique ) puis par des théologiens et par Moon ( le Second Christ )

Les chrétiens anonymes  (K. Rahner)

Les adeptes d'autres religions peuvent devenir à leur insu les disciples d'un Christ mystique non incarné en acceptant la grâce de Dieu.

Critique des chrétiens : non biblique car le salut s'obtient par la foi consciente en Jésus-Christ de Nazareth et critique des autres religions : affirmation présomptueuse et sorte d'impérialisme

Le Nouvel Age et son syncrétisme

C'est un laboratoire idéologique, une sorte de super marché de la religion puisant dans les traditions de l'Occident et de l'Orient, un cocktail syncrétique où viennent puiser de nombreuses sectes. Quelques points méritent d'être soulignés : 

  • ère du Verseau : entrée dans un âge nouveau de prise de conscience spirituelle et planétaire
  • tout est énergie qui est l' unique réalité .Toutes les différentes forme de conscience ( humaine , animale, végétale et minérale ) sont l'émanation d'une unique Conscience divine . L'univers est un Tout organique et divin et Dieu est l'Energie suprême du Cosmos.
  • abandon de notre moi pour accéder à une conscience transpersonnelle en utilisant notre potentiel cérébral "Pensez de façon positive" , "Elargissez votre conscience"
  • importance des techniques de manipulation du corps subtil avec ses canaux de circulation d'énergie et ses points énergétiques ("chakras") ,de retour à une vie antérieure ("régression" ) et de contact avec les êtres de l'au-delà ( " channeling" ) et remontée des sept corps qui constituent l'homme par des réincarnations successives jusqu'au divin cosmique primordial ( mais pas de régression infra-humaine !!) .
  • exemple de syncrétisme : attente d' un personnage nommé Mahdi, Christ, Maitreya .

La question de la réincarnation

la réincarnation est présente dans la culture grecque (Platon entre autre) comme un processus de purification progressive mais pas dans la culture juive antique

Affirmation claire d'Origène, Commentaire sur Matthieu 13,1 : "Dans ce texte ( Mt 17,11-13 ), le nom d 'Elie ne me paraît pas mis pour l'âme d'Elie, si je ne tombe pas dans la doctrine de la réincarnation , doctrine étrangère à l'Eglise de Dieu, qui n'a pas été transmise par les apôtres et n'apparaît nulle part dans les Ecritures "

Différences fondamentales :

  1. Dans le christianisme, c'est Dieu qui par sa grâce a l'initiative de la libération de l'homme qui est libre de l'accueillir ou pas.
  2. Dans la croyance en la réincarnation, tout est centré sur les actes de l'homme qui cherche à se purifier, à se libérer lui-même du poids du karma. C'est l'homme seul qui est l'artisan de son propre salut.
  3. En Orient , la réincarnation est un châtiment dont il faut se libérer. alors qu'en Occident, c'est une nouvelle chance pour épanouir toutes nos potentialités humaines.

© AFALE-BELGIQUE   2003

Auteur: Fernand LEMOINE