Les épreuves de la vie du couple

De Ebior

Les mariages de raison ou arrangés sont rares aujourd'hui dans notre société, mais encore courants dans d'autres parties du monde; pour supporter l'ennui qui apparaît rapidement dans ce type de couples, il faut des projets communs, des enfants, une maison à construire, … Dans les mariages d'amour, une autre épreuve attend rapidement les amoureux: la fin de la passion, quand la dopamine, la "molécule de l'amour" produite dans le cerveau, baisse et finit par disparaître. On ne ressent plus de sentiments, et on peut croire, surtout chez les femmes, qu'il n'y a plus d'amour. La tentation du divorce est alors grande, mais la formation d'un projet commun, comme pour le mariage de raison, permet normalement de dépasser cette "nuit des sens".

Plus tard dans la vie de couple, vers l'âge de la ménopause pour les femmes, l'âge de la retraite pour les hommes, apparaît un nouveau pic de divorces: les enfants ont grandi, la maison est construite, on ne comprend plus le sens du mariage, on cherche parfois à refaire sa vie avec une femme (ou un homme) plus jeune; les demandes de divorce sont cette fois plus importantes du côté des hommes, peut-être parce qu'ils ont plus facile à cet âge-là pour refaire leur vie. Mais c'est une illusion, il faut tenir dans la fidélité, en découvrant la valeur de la vie commune partagée pendant tant d'années. Il ne faut pas craindre d'aborder la vieillesse avec son conjoint, quand il peut être tentant de préférer l'euthanasie à la déchéance physique. Le fidélité du conjoint prend alors tout son sens et l'amour atteint sa perfection, car il repose uniquement sur des valeurs spirituelles (et non les sentiments ou l'attrait physique).