Le Pentateuque

De Ebior

La première partie de l'Ancien Testament était donc appelée par les hébreux Torah , ce qui signifie la Loi, Loi aimée, qu'ils transmettaient avec amour !

Pour être maniable, nous l'avons vu, ce grand ensemble fut divisé en 5 parties égales. D'où le titre en langue grecque de pentateuchos libros, c'est-à-dire livre en 5 volumes.

La version grecque de ces textes dite des Septante désignait ces 5 volumes par leur contenu (cet usage a été maintenu par l'Eglise) :

(Cette version est la traduction grecque de la Bible hébraïque réalisée aux 3ème et 2ème siècles avant notre ère à Alexandrie . Elle est ainsi appelée car elle serait l'oeuvre de 72 rabbins ( 6 de chacune des 12 tribus d'Israël) convoqués par Ptolémée II Philadelphe. Ces 72 rabbins isolés les uns des autres durant 72 jours dans l'île de Pharos auraient chacun travaillé à une traduction en grec du texte hébraïque et donné une traduction identique) .

  • la Genèse (les origines du monde)
  • l'Exode (la sortie d'Egypte)
  • le Lévitique (rituel liturgique des prêtres de la tribu de Lévi et loi de sainteté"
  • les Nombres (l'ouvrage commence par le dénombrement des communautés israélites)
  • le Deutéronome (la seconde loi)

Les Juifs avaient coutume de nommer tout texte religieux par ses deux premiers mots. Cette tradition s'est transmise dans le catholicisme pour les textes conciliaires, les encycliques (Du latin encyclia, en français circulaire : lettre adressée par le Pape à tous les évêques afin de rappeler la Foi de l'Eglise face à un problème d'actualité) et exhortations pontificales, etc... exemple : Lumen Gentium,La Lumière des Peuples (constitution dogmatique de Vatican II), Splendor Veritatis,La Splendeur de la Vérité, etc.

La Genèse

Le ler livre du Pentateuque du latin genesis : commencement.

Ce livre débute en effet au verset 1, 1 par "Au commencement".

En fait, la Genèse relate 2 commencements :

  • l'origine du monde et de l'humanité ( <tooltip text="Gn 1, 1-11 et 1,32">1. Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
    2. La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
    3. Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.
    4. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.
    5. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.
    6. Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux.
    7. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi.
    8. Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour.
    9. Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.
    10. Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.
    11. Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.</tooltip>).
  • l'origine de la Révélation (avec Abraham : 1850 av. J.C.) <tooltip text="Gn 12,l s">1. L'éternel dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.</tooltip>.

Mais curieusement, le premier événement n'a été mis par écrit qu'après le second. En fait, il n'a de raison d'être que parce que le deuxième existe. Et l'histoire d'Abraham ainsi que l'Exode consignent une longue tradition orale. Le texte aurait été porté par écrit à l'époque de David et Salomon vers 1000 av. J.C. Il constitue l'un des plus anciens livres de l'humanité.

Dieu s'y révèle prioritairement comme le Dieu qui bénit (l'homme) de préférence au Dieu créateur de toutes choses. Car le but final de la création est l'émergence d'un monde d'amour , de paix et de bonheur par la divination de l'homme, c'est-à-dire sa participation à la vie même de Dieu.

Les 11 premiers chapitres de la Genèse

Ils racontent l'origine du monde et du genre humain.

  • La création du cosmos par Dieu au commencement des temps, <tooltip text="Gn 1,1 S">1. Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.</tooltip>.
  • l'intervention spécifique de Dieu créant l'homme la femme, et le couple humain, <tooltip text="Gn 1,26-27,">26. Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
    27. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.</tooltip><tooltip text="Gn 2,7 ,">7. L'éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.</tooltip> <tooltip text="Gn 2,21-24.">21. Alors l'éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.
    22. L'éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme.
    23. Et l'homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme.
    24. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.</tooltip>
  • la faute originelle de l'homme (de nos premiers parents), c'est-à-dire la révolte de l'homme contre Dieu, <tooltip text="Gn 3,6,">6. La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.</tooltip> avec ses conséquences inéluctables
  • la déchéance héréditaire qui la sanctionna, <tooltip text="Gn 3,14-19.">14. L'éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
    15. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.
    16. Il dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.
    17. Il dit à l'homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,
    18. il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.
    19. C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. </tooltip>
  • La violence et la lutte de l'homme contre l'homme (Abel et Caïn ), <tooltip text="Gn 4.">8. Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.</tooltip> 
  • Le déluge, <tooltip text="Gn 6, 5-7">5. L'éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.
    6. L'éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur.
    7. Et l'éternel dit: J'exterminerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits.</tooltip>
  • L'orgueil humain : la tour de Babel avec pour sanction l'incompréhension et l' incompatibilité des langues, <tooltip text="Gn 11, 1-9.">1. Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.
    2. Comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent.
    3. Ils se dirent l'un à l'autre: Allons! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.
    4. Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.
    5. L'éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes.
    6. Et l'éternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté.
    7. Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres.
    8. Et l'éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville.
    9. C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'éternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que l'éternel les dispersa sur la face de toute la terre.</tooltip>


Il ne faut pas faire de contresens sur le terme "sanction". Dieu n'est pas un père fouettard qui punirait l'homme ou voudrait l'éloigner du péché par la peur d'une sanction.

Dieu est miséricordieux : Dieu propose Sa Loi à son peuple justement pour lui éviter la souffrance et le sauver de la tentation. 
Oui, en chassant l'homme du jardin d'Eden, Dieu entend préserver l'homme du péché, lui maintenir la possibilité d'un rachat.
Observons qu'ici le péché de l'homme s'analyse comme un manque, un refus d'amour à l'égard de Dieu, non comme une banale faute morale.

Ces onze premiers chapitres constituent un prologue à l'histoire d'Israël. Il dresse le contexte dans lequel Dieu va se révéler à son peuple et lui proposer Son plan de salut.

Au chapitre 12 débute l'histoire des patriarches : Dieu se révèle.

C'est la reprise du dialogue de Dieu avec l'homme qu'Adam avait rompu, dialogue avec un homme Abram et sa famille.

Le texte énumère les évènements contemporains à l'époque d'Abram (1850 av. J.C.) et des patriarches, Isaac, Jacob, Joseph ... (1700 av. J.C ... ). L'histoire d'Abram est précédée de sa généalogie (<tooltip text="Gn 11,10-32)">10. Voici la postérité de Sem. Sem, âgé de cent ans, engendra Arpacschad, deux ans après le déluge.
11. Sem vécut, après la naissance d'Arpacschad, cinq cents ans; et il engendra des fils et des filles.
12. Arpacschad, âgé de trente-cinq ans, engendra Schélach.
13. Arpacschad vécut, après la naissance de Schélach, quatre cent trois ans; et il engendra des fils et des filles.
14. Schélach, âgé de trente ans, engendra Héber.
15. Schélach vécut, après la naissance d'Héber, quatre cent trois ans; et il engendra des fils et des filles.
16. Héber, âgé de trente-quatre ans, engendra Péleg.
17. Héber vécut, après la naissance de Péleg, quatre cent trente ans; et il engendra des fils et des filles.
18. Péleg, âgé de trente ans, engendra Rehu.
19. Péleg vécut, après la naissance de Rehu, deux cent neuf ans; et il engendra des fils et des filles.
20. Rehu, âgé de trente-deux ans, engendra Serug.
21. Rehu vécut, après la naissance de Serug, deux cent sept ans; et il engendra des fils et des filles.
22. Serug, âgé de trente ans, engendra Nachor.
23. Serug vécut, après la naissance de Nachor, deux cents ans; et il engendra des fils et des filles.
24. Nachor, âgé de vingt-neuf ans, engendra Térach.
25. Nachor vécut, après la naissance de Térach, cent dix-neuf ans; et il engendra des fils et des filles.
26. Térach, âgé de soixante-dix ans, engendra Abram, Nachor et Haran.
27. Voici la postérité de Térach. Térach engendra Abram, Nachor et Haran. -Haran engendra Lot.
28. Et Haran mourut en présence de Térach, son père, au pays de sa naissance, à Ur en Chaldée. -
29. Abram et Nachor prirent des femmes: le nom de la femme d'Abram était Saraï, et le nom de la femme de Nachor était Milca, fille d'Haran, père de Milca et père de Jisca.
30. Saraï était stérile: elle n'avait point d'enfants.
31. Térach prit Abram, son fils, et Lot, fils d'Haran, fils de son fils, et Saraï, sa belle-fille, femme d'Abram, son fils. Ils sortirent ensemble d'Ur en Chaldée, pour aller au pays de Canaan. Ils vinrent jusqu'à Charan, et ils y habitèrent.
32. Les jours de Térach furent de deux cent cinq ans; et Térach mourut à Charan. > ) dans le but d'attester l'historicité du personnage. </tooltip>

Remarquons que l'Ancien Testament, c'est-à-dire, l'Ancienne Alliance, débute par une généalogie, celle d'Abram, et que le Nouveau Testament, la Nouvelle Alliance commence, elle aussi, par une généalogie, celle du Christ Jésus ( Mt 1, 1-16 ).

Le dialogue est personnalisé. Dieu appelle Abraham par son nom, en tant que personne parlant à une autre personne, et Abraham répond à cet appel de Dieu avec une foi et une fidélité extraordinaires.



Isabelle AMI, Afale Magazine, n° 219