L'homosexualité

De Ebior

L'homosexualité au sens de l'attirance pour le même sexe, a toujours existé chez l'être humain, mais il est faux d'en conclure qu'elle est inscrite nécessairement dans sa nature. Les animaux peuvent avoir des comportements homosexuels, comme deux jars qui ne se séparent plus, mais il n'y a pas d'actes sexuels dans ce type d'exemples1. Trois formes sont à distinguer chez l'être humain, conformes aux trois degrés de vie:

  • a) Il y a d'abord une cause purement physique, non pas génétique, semble-t-il, mais simplement hormonale. L'excès de testostérone chez l'homme ou d'oestrogène chez la femme se soigne par des médicaments, et un parent qui se pose des questions sur son enfant à ce sujet, ne devrait pas hésiter à consulter un médecin.
  • b) Il peut aussi y avoir une cause sentimentale, surtout pour un enfant au caractère fin, nuancé, avec une grande sensibilité. L'homosexualité pourrait apparaître à l'adolescence si en plus, il manque de repères paternels, c'est-à-dire de l'autorité incarnée par son père, soit que la mère, pour diverses raisons, cherche à assumer le rôle du père soit que le père soit effectivement absent. Chez un garçon, la conséquence sera un blocage dans le développement de sa sexualité, qui est une découverte progressive de la différence, y compris de la différence sexuelle. Chez une fille, la conséquence, dans ce cas-là, sera plutôt de chercher dans les relations avec les garçons, un père de substitution, hélas, sans jamais le trouver. L'homosexualité "sentimentale" se développera plutôt chez une fille quand il y a au contraire un excès d'autorité paternelle, qui lui fera fuir les garçons.
  • c) Il y a enfin une cause morale à l'homosexualité, c'est l'absence de maîtrise de sa sexualité, autrement dit la luxure, le plaisir sexuel recherché pour lui-même. Comme tout plaisir qui n'est pas mis au service d'une autre finalité que lui-même, le plaisir sexuel centré sur lui-même perd constamment de son intensité, si bien qu'on en vient à rechercher de nouvelles "expériences". La mode peut aussi jouer un rôle dans cette forme d'homosexualité, en particulier dans les milieux du spectacle.

Note

1 On cite souvent les comportements des singes bonobos, mais ceux-ci ne font que mimer des actes sexuels en vue de régler des conflits dans le groupe, ils ne vont jamais jusqu'à des actes sexuels complets entre mâles (ou, d'ailleurs, entre adultes et jeunes, voire parents et enfants).