L'histoire de Samson (Partie I)

De Ebior

(Juges chapitres 13 à 16)

"Dieu en quête de l'homme "

L'évangélisation est un art simple, mais tout d'exécution, aurait pu dire Napoléon, comme il l'affirmait de la stratégie.

Pour démarrer une évangélisation, il est souvent bon d'orienter la discussion sur l'appel d'Abraham en Genèse 12, "Dieu qui a fait le ciel et la terre s'est révélé aux hommes. La première fois qu'il parle aux hommes dans les temps historiques, c'est à Abraham vers 1850 av. J.C à Ur, dans l'Irak actuel, pour le bénir.. "Je te bénirai. Je ferai de toi un grand peuple. Sois une bénédiction. Toi aussi, en fils d'Abraham, tu es béni !".

Votre interlocuteur est stupéfait. "Ce n'est pas possible. Avec tout ce que j'ai fait. Mes péchés... - Lis le texte. Où vois-tu que dans le don de la bénédiction divine faite aux hommes, Dieu prévoit des exclus ?

Il n'y a pas d'exclus ! - Alors, où est le problème ? - Pourquoi ne m 'a-t-on jamais dit cela ? C'est cela qu'il faut nous dire !"

Les grands hommes de l 'Histoire du Salut

On peut aussi susciter son attention et son intérêt par l'histoire des grands personnages du Premier Testament que la jeune génération ignore et qu'elle ne demande qu'à connaître. A l'expérience, nous voyons combien il vous a été facile de présenter la Parole de Dieu à partir d'un épisode de l'Histoire du salut.

J'ai été très frappée par !'exemple donné par Geneviève avec l'histoire de Tobie que nous avions étudiée à une autre session.

Dieu est en quête de l'homme. C'est là une vérité de foi.

Les personnages de l'Histoire du Salut sont loin d'être tous des saints. Certains sont de grands pécheurs, tel Samson. Leur mérite sera qu'ils feront des retours vers Dieu spectaculaires. Et il est très instructif pour nous de voir que le Seigneur, même dans les situations les plus scabreuses, reste toujours en quête de leur amitié.

L'histoire de Samson, dont la force était légendaire, est relatée dans le livre des Juges, chapitres 13 à 16. Elle est connue pour avoir été portée souvent à l'écran. "Samson et Dalila", avec Tyrone Power et Heddy Lamar, a fait en son temps les beaux jours du cinéma américain. Mais si l'on retient l'anecdote, on oublie de donner le sens profond de sa vie.

En fait, nous découvrons l'histoire d'un homme comblé par Dieu des plus grandes promesses et des plus grands dons, appelé à la haute vocation d'être Juge de son peuple, IsraëL mais qui se dévoie avec des femmes de mauvaise vie, perd toute dignité pour, enfin au milieu de la plus grande déréliction, revenir au Seigneur.

Les Juges

Les Juges ont gouverné le peuple de Dieu entre Josué et le roi Saül (de 1200 à 1025 avant Jésus-Christ). Ils ont été une étape entre le gouvernement tribal et la monarchie. Il est probable d'ailleurs que, si le peuple a demandé un jour un roi au Seigneur, c'est en raison des égarements de certains Juges (dont Samson).

Le plus célèbre de tous les Juges a été le grand Samuel qui consacrera le roi David vers - 1025.

Mais qu'est-ce qu'un Juge en Israël ?

Les juges sont des Israélites suscités par Dieu pour, à la suite de Josué, gouverner Israël et le délivrer du poids de l'oppression des hordes de pillards qui l'envahissaient. Ils sont des chefs charismatiques et des sauveurs.

Samson

Ils jugent - juger veut dire aussi gouverner - ce qui inclut l'administration de la justice, mais la dépasse, Ils doivent agir au Nom et place de Dieu qui est le seul Roi d'Israël.

Samson est un prophète. Il a été juge en Israël pendant 20 ans, vers- 1050, un triste Juge, Alors que tout avait si bien commencé !

Mais replaçons l 'histoire de Samson dans son contexte. Les chapitres consacrés à l 'histoire de Samson (chapitres 13-16) font suite à ceux consacrés à la prophétesse Déborah qui a été Juge elle aussi (chapitres 4 et 5), à Gédéon (chapitres 6 à 8) et à Jephté (chapitres 10 à 12).

Samson est suscité par Dieu pour délivrer les Israélites des Philistins, ce peuple de l 'Antiquité cruel et idolâtre qui a envahi la Palestine et est connu pour les longues luttes qu'il soutint contre les tribus juives établies dans ce pays. A l'époque dont nous parlons, les Philistins occupent Israël depuis 40 ans en punition de son idolâtrie toujours latente et de ses infidélités à la Loi divine.

La réalisation de la mission de Samson aurait pu s'apparenter à celle de Moïse, de Samuel ou de Jean Baptiste. Il n'en sera malheureusement rien. Bien au contraire.

Il n'y a pas qu'aujourd'hui que certains parents pleurent sur la conduite, ou plutôt l'inconduite de leurs enfants. Dans la Bible, les parents de Samson pleurent sur leur fils, David pleure sur son fils Absalom. Sainte Monique a pleuré sur son fils Augustin, et tant d'autres... Qu'ils prennent courage. Le Seigneur est là. Car " Il est en quête de l'homme". Il agira pour eux comme il a agi pour Samson et Augustin.

En fait, nous verrons qu'un fil rouge mystérieux court tout au long de la vie de Samson pour le ramener, envers et contre tout, à Lui et à sa vocation. Le Seigneur ne l'abandonne pas, même quand lui, Samson, le trahit. Il mourra, étant revenu au Seigneur el ayant accompli sa mission. Lorsque Dieu est en quête de l'homme, n'est-ce pas afin de ramener à Lui la brebis perdue ?

Une naissance miraculeuse

Sa naissance est miraculeuse puisque sa mère était stérile. Elle est annoncée à ses parents par l'Ange du Seigneur - c'est le merveilleux chapitre 13 - dans des termes qui rappellent étrangement l'Annonce faite par l'Ange Gabriel à Zacharie, puis à Marie dans Saint Luc au chapitre 1 de son Évangile.

C'est la seule Annonciation, après celle d'Isaac, de l'Ancien Testament. Les deux autres Annonciations, celles de Jean-Baptiste et de Jésus, les plus importantes de toute l'Écriture, font partie du Nouveau Testament.

C'est dire l'importance de la mission confiée à Samson dans l'histoire de son peuple, et dans l'Histoire du Salut :

"Tu vas concevoir et enfanter un fils, dit l'ange à sa mère. Désormais. prends bien garde ! Ne bois ni vin, ni boisson fermentée, el ne mange rien d'impur, Le rasoir ne passera pas sur la tète de l'enfant, car il sera nazir, consacré dès le sein de sa mère. C 'est qui commencera à sauver son peuple de la main des Philistins"

Un nasir est un "consacré", Est nazir, celui qui est consacre à Dieu. Rien d'impur ne doit l'approcher, car il appartient au Seigneur qui est Saint (c'est pourquoi nous chantons à la Messe ("Saint, Saint, Saint",), Aussi tout dans sa vie doit-il être saint. Le signe visible de la consécration du nazir est qu'il ne se coupe pas les cheveux. Jean-Baptiste est nazir. Jésus devait être nazir puisqu'on remarque sur le dos du Linceul de Turin la marque d'une natte. Samson, à la demande de l'Ange, sera donc lui aussi nazir, consacré à Dieu.

Quand la future mère de Samson, demandera : "Quand cette parole s'accomplira, quelle sera la règle pour l'entant et que devra-t-il faire ?", l'Ange ne répond pas à la question. La réponse est déjà dans la Torah, dans la Bible, au livre des Nombres au chapitre 6,1-8.

La mère de Samson et son père Manoah sont des juifs pieux qui reçoivent le message de l'Ange avec une grande foi. Dans la simplicité de leur coeur, ils offrent, en signe de reconnaissance et d'obéissance, un sacrifice au Seigneur, signe qu'ils élèveront leur fils dans l'amour, le respect de la Loi et la fidélité à sa vocation, comme plus tard la mère de Samuel.

"La femme mit au monde un fils qu'elle nomma Samson. Dieu le bénit et l'Esprit du Seigneur commença à se manifester en lui".

Les révoltes de Samson

Hélas, Samson a une âme de rebelle, de révolté. Bien qu'il soit nazir, consacré à Dieu, il va être l'homme de tous les débordements. Il n'obéit ni à ses parents, ni aux saintes Lois de la Thora. Il ne juge, ni ne gouverne le peuple de Dieu comme il doit le faire. Seules l'intéressent les filles païennes qu'il trouve sans doute plus piquantes que les juives. Très vite, sa conduite sera indigne.

Son premier mariage, conclu en dehors de ses parents, est bâclé, alors que les mariages juifs - conclus entre un homme et une femme obligatoirement juifs - sont toujours longuement préparés et solennellement célébrés. Les familles juives n'ont-elles pas reçu du Seigneur la prescription sacrée d'assurer la continuité de la transmission de la Révélation : "Tu rediras la Parole de Dieu à tes enfants de génération en génération"?

Aussi ce mariage se solde-t-il par un échec et par un déferlement de violence dont Samson est coutumier. De plus, et c'est le plus grave, Samson, en dépit de sa violence et de sa force virile exceptionnelles, est un faible. Il se montre crédule avec les femmes païennes. Samson est une première figure du second fils de la parabole du "père prodigue", Luc chapitre 15.

En fait, il est malheureux, incapable de maîtriser ses pulsions. C'est ce qui le rend si attachant, car il est attachant.

Hélas, il ne se sert de ses dons que pour assouvir sa colère et se venger, et non pas pour accomplir la mission qui lui a été dévolue. Il ne prie pas, ne se conduit pas en nazir, en consacré. Il ne se préoccupe pas de protéger les pauvres et les faibles si nombreux en Israël.

Nous verrons bientôt comment le Seigneur fera pour aller le chercher.

SUITE

Questionnaire

  • Lire attentivement et proclamer tout haut, pour mieux le comprendre, le Livre des Juges aux chapitres 13 et 14,1-11.

Écouter le chapitre 13 "l'annonce de la naissance de Samson",

  • Admirez comment les parents de Samson reçoivent la nouvelle,
  • Comment réagissent-ils ?
  • Qu'est-ce qu'un "nazir" ?
  • et le chapitre 1,1-25 de l'Évangile de Saint Luc,
  •  Quelles sont les similitudes?
  •  Quelles sont les missions que le Seigneur assigne :
    •  à Samson,
    •  à Jean-Baptiste,
  •  Comment Jean-Baptiste s'en acquittera-t-il?
  •  Comment devrait se présenter l'avenir de Samson ?

Auteur : Françoise LUCROT Afale Magazine,  n° 293 Sept./Oct. 2004