L'amitié

De Ebior
Révision de 10 septembre 2013 à 21:28 par Scholasate (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

La relation d'amitié est quelque chose qui se construit dans le temps et qui peut même, pour deux amis de la sagesse, avoir un "parfum" d'éternité et d'infini, comme on peut le voir en Philosophie du mariage. Si l'on s'en tient aux étapes initiales, on peut distinguer:

- Le premier amour est d'abord, le plus souvent, inconscient, purement affectif et sans intention. Les deux premiers degrés de vie (ou l'un des deux seulement)1 sont attirés par le corps (c'est l'instinct sexuel, orienté naturellement vers la reproduction et non vers le plaisir, qui n'est que le "moyen") ou le charme d'une personne, qui nous séduit sans qu'on le veuille, sans liberté. Chez l'homme, ce sera l'attrait du physique d'une femme, mais pas seulement, il y a aussi une grâce, un charme, une réserve, une sorte de pudeur qui est essentielle au "coup de foudre". Pour la femme, l'attrait naturel (instinctif) pour un homme, ce sera sans doute sa force, mais pas une force brutale, plutôt une force sécurisante, mesurée par l'attention, la douceur, la "délicatesse". Maintenant, le troisième degré de vie peut aussi "tomber amoureux" spontanément, instinctivement, quand nous sommes devant un modèle d'héroïsme, un acte de pure bonté ou beauté morale, qui nous édifie, comme par exemple le général romain dans le film Gladiator.

1 Dans une simple relation d'amitié, quand l'amitié ne va pas jusqu'à l'amour, l'attirance sexuelle ne joue pas de rôle.

- Souvent, suite à la passion du début, on n'écoute pas les conseils (qu'on se fait à soi-même ou qu'on demande aux autres) et c'est l'expérience qui enseigne si l'amitié pourra fonctionner. Il y a d'ailleurs de mauvais conseilleurs (un père de famille qui dirait à son garçon: profite des filles, et dirait à sa fille: sois chaste !). Un conseilleur doit connaître les quatre degrés de vie du coeur humain.

- L’intention de vie, c'est la décision qu'on prend de faire de quelqu'un son ami(e). Elle englobe la personne entière, et n'exclut pas d'emblée le quatrième degré de vie, même s'il n'intervient pas au début; il se développe plus tard, à l'approche de la mort par exemple. La réciprocité est le but ultime, inquiet, de l'intention de vie, inquiétude qui n'existe pas dans le premier amour.

- La réalisation de l'amour d'amitié passe par les vertus cardinales. Il faut évidemment le consentement de l'autre, afin qu'il y ait réciprocité et qu'on puisse bâtir une intention de vie commune. Le mariage entre un homme et une femme est le type d'amour d'amitié le plus difficile à réaliser car il inclut tous les degrés de vie, y compris physique et sexuel; par ailleurs leur nature respective est différemment orientée (efficacité dans l'instant / efficacité dans la durée, etc.).

- L'amitié s'entretient par la communication sinon elle meurt, éventuellement la sexualité, qui dans l'espèce humaine n'est pas seulement faite pour avoir des enfants. Elle n'est pas un moyen au service d'une fin, mais le signe même que l'amour d'amitié, entre un homme et une femme, est réalisée. Un vieux couple peut s'en passer.